Les acteurs du traitement des difficultés d'entreprises : l'Administrateur judiciaire

-

"Professionnel de l'économie et de la finance, l'administrateur judiciaire est chargé par décision de justice d'administrer les biens d'autrui ou d'exercer des fonctions d'assistance ou de surveillance dans la gestion de ces biens.

Il intervient dans des procédures de sauvegarde et de redressement judiciaire où il est chargé d'assister le dirigeant afin de trouver des solutions pour régler les difficultés de son entreprise et en préparer le redressement.

L'administrateur judiciaire intervient afin de faciliter la continuation de l'exploitation. Il établit un diagnostic complet de l'entreprise et met tout en œuvre pour tenter de la sauver et limiter le nombre de licenciements.

Il élabore et présente au tribunal toute solution tendant à la sauvegarde de l'entreprise et au maintien de son activité dans le cadre d'un plan de continuation. Il reçoit et analyse d'éventuelles offres de reprise de l'activité et les soumet au tribunal en vue d'une cession de l'entreprise.

L'administrateur judiciaire intervient également de manière privilégiée en matière de prévention des difficultés des entreprises (conciliation, mandat ad hoc)."

Extrait du site https://www.cnajmj.fr/fr/presentation/profession/administrateur-judiciaire

Les administrateurs judiciaires sont les mandataires de justice chargés, par décision de justice, d'administrer les biens d'autrui ou d'exercer des fonctions d'assistance ou de surveillance dans la gestion de ces biens.

La définition très large qui est donnée par la loi fait apparaître l'administrateur judiciaire comme un gestionnaire professionnel qui a la qualité de mandataire de justice et est nommé par une décision de justice fixant sa mission.

Organe actif de la procédure, son intervention se situe avant tout dans le domaine économique et concerne la vie de l'entreprise.

Il intervient au cours de la période d'observation de redressement judiciaire pour susciter, élaborer et mettre en œuvre les solutions permettant sa survie par la voie d'un plan de continuation ou de cession que seul le tribunal a le pouvoir d'arrêter.

Son rôle est essentiellement une mission de surveillance dans le cadre d'une procédure de sauvegarde et une mission d'assistance dans le cadre d'une procédure de redressement judiciaire, sauf décision contraire du tribunal de commerce, qui peut, dans ce dernier cas, confier au mandataire la gestion de l'entreprise.

Outre la mission confiée à l'administrateur judiciaire dans les procédures collectives, celui-ci peut en recevoir d'autres, par exemple, celles d'administrateur provisoire, de médiateur, de conciliateur, de mandataire ad hoc...